Fragments… de la matière à la mosaïque

Accueil » Événement » expos » Fragments… de la matière à la mosaïque

De la mi-juin à la fin juillet, l’artiste mosaïste Danielle Benoit présente une exposition intégrant des fragments d’ardoise.

Fascinée et émue depuis toujours par les mosaïques romaines, byzantines et modernes, Danielle Benoit était loin de se douter que cet art allait un jour, devenir sa passion. Elle a découvert cette technique en essayant de réparer un parquet de céramique fissuré, puis en créant une œuvre mosaïque qu’elle a intégrée à l’architecture de sa maison. Ce fut une révélation!

Depuis 2015, elle ne cesse d’approfondir ses connaissances sur cette pratique artistique utilisée par les plus grandes civilisations. Auprès de mosaïstes de réputation internationale, elle a entrepris sa démarche artistique personnelle en pratiquant cet art qui reste inchangé à travers le temps et perdure grâce à l’art contemporain.

La mosaïque est devenue son médium d’expression artistique. Elle taille ses tesselles à la marteline et au tranchet, de manière à obtenir un format carré comme le faisaient les Romains ou les Byzantins. L’expression de sa sensibilité se révèle dans les gestes de couper et déposer chaque petit tesson l’un à côté de l’autre. Ainsi, elle essaie d’arrêter le temps, de faire l’éloge de la lenteur, de résister à la vitesse et à la consommation effrénées que l’on connaît. Pour elle, il s’agit d’une forme de rébellion contre l’ère du web et de l’éphémère.

Elle est éblouie et fascinée par le travail de la matière et elle invite le public à découvrir et percevoir les subtilités qu’offrent les sédiments de la pierre, du schiste d’ardoise ou de la brillance du verre et de l’or.

Sujets des articles